ma poésie n’est pas née (3)

ma toute petite

je t’écris en silence

pour ne pas qu’on t’ébruite

Publicités

acte de piraterie

tu voulais de moi un amour
je t’ai ouvert ma peau

tu as pu constater
à mon dressing
d’os secs
que je n’en avais plus en stock

j’ai dit :
« c’est la cause à mon barrage
il est hydraulique
il m’ait poussé doucement
après avoir bu la tasse de l’amoureuse. »

je m’apprêtais à refermer ma peau
quand dans un acte de piraterie
tu y as glissé un sanglot